» Actions » Langue » « Lettres pour l’Être »
 
« Lettres pour l’Être »
Action autour d’Ateliers d’expression

 
Il s’agit de la mise en place d’ateliers d’apprentissage des savoirs de base, (actions collectives autour de la lecture, l’écrit et les nouvelles technologies), afin de permettre l’autonomie des personnes en les aidant à maîtriser les savoirs fondamentaux dans une démarche qui répond à leurs aspirations. En outre, la création en parallèle d’un atelier sur le thème de la citoyenneté, permettra un meilleur décryptage de la vie de la cité.

Objectif de l’action :
Favoriser l’accès aux savoirs de base et participer à la lutte contre l’illettrisme.

I- Lecture et Écriture au quotidien :

1-Organisation régulières de séances de compréhension du document administratif ; des thèmes seront choisis par les usagers, en concertation avec les acteurs sociaux, les acteurs de formation et l’écrivain public.

2-Initiation aux nouvelles technologies afin d’accomplir des démarches personnelles et administratives.

II- Cibler des personnes et constituer des groupes dans le but de leur proposer des formations via des intervenants extérieurs (Organismes de Formation).

Ne possédant pas une maîtrise suffisante des savoirs de base, certains habitants sollicitent régulièrement l’Ecrivain Public pour conseil, orientation, médiation, et rédactions multiples. L’Écrivain Public ciblera ces publics et mènera une action de sensibilisation pour leur permettre de poursuivre une formation ad hoc.
Aussi, serons nous attentifs aux demandes formulées car elles existent déjà, et nous assurerons des entretiens individuels pour convaincre les publics plus rétifs. Dès lors un suivi s’impose pour leur donner confiance et les aider à franchir leurs appréhensions légitimes.

En fonction des groupes constitués, nous travaillerons avec des organismes de formation et nous officialiserons ce partenariat, par exemple, par la signature de conventions.

III- Atelier « A la recherche des mots perdus » :

A la recherche des mots perdus peut être un travail autour des contes, de la mémoire, (tradition orale, contes écrits), autour de rencontres d’expression sur les difficultés rencontrées ayant un lien avec la lecture et/ou l’écrit.

Il peut s’agir également d’une action autour de la lecture des journaux de quartiers, lire et faire lire, transcrire des mots, des phrases… l’objectif est de permettre aux publics concernés de ne plus avoir à camoufler leurs difficultés par peur du regard des autres.

De plus les bénéficiaires peuvent se rencontrer autour de séances de découverte de métiers, l’exercice durant ces séances étant le décryptage des fonctions d’un métier, de savoir comment chercher une offre d’emploi sur Internet et dans la presse écrite, la lire et transcrire les coordonnées.

Enfin des échanges sur la citoyenneté seront menés à l’échelle du quartier Ouest élargi, lors de réunions collectives. A l’aide de supports (brochures, revues, journaux…) fournis par la Médiathèque et/ou d’autres partenaires, nous aborderons avec nos différents publics des sujets divers, comme le concept de la citoyenneté, le vote ou la découverte des différentes institutions.

Les objectifs opérationnels de l’action :

S’agissant de la médiation pour lutter contre l’illettrisme, l’Ecrivain Public, mènera un travail de sensibilisation et d’incitation en direction des publics reçus. Il doit :

- Permettre à un groupe d’habitants de s’engager dans une démarche d’apprentissage des savoirs de base, en s’appuyant sur une relation de confiance association de proximité/habitants.

- Orienter le public lors d’entretiens individuels vers des organismes de formation.

- Mettre en place des ateliers d’expression.

- Valoriser les acquis

Déroulement :

Les ateliers d’expression ont lieu le :

Lundi : 14h à16h30
Jeudi : 14h à 16h30

Proposition de formations aux usagers en accord avec les organismes de formation.

Les publics visés :

L’écrivain public accueille essentiellement des publics en situation précaire (demandeurs d’emploi, bénéficiaires du R.M.I, Surendettés, des jeunes scolarisés ou non scolarisés et d’autres publics occupant un emploi salarié, retraités, mères au foyer) ayant des difficultés à entrer en relation avec l’administration et l’institution. La majorité des usagers présente de sérieuses difficultés quant à l’expression orale et écrite.

Ces publics sont issus de zones urbaines sensibles de Roubaix. La plupart d’entre eux ne maîtrise pas les savoirs de bases, ainsi, notre rôle consistera à les sensibiliser et à les inciter à s’inscrire dans des actions collectives.

 
 
Publié le jeudi 23 avril 2009
Mis à jour le jeudi 23 juillet 2009

 
 
 
Les autres articles de cette rubrique :
 
Publié le mercredi 15 juillet 2009 par Jacqueline MAES, Louisa BELEMBERT
 

 
Accueil     |    Syndication     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter